Menu =)

Foire aux questions

LE NOBRA, C'EST COMPLIQUÉ ? COMMENT ON FAIT POUR PASSER AU NOBRA ? Voici quelques question courantes autour du non-port du soutien-gorge... et leurs réponses. Il s'agit ici d'une foire aux questions en guise d'introduction au blog, n'hésitez pas à parcourir les autres pages pour compléter vos connaissances !

[image : questions-faq.jpg]
Déjà, la grande question existentielle : pourquoi vivre sans soutien-gorges ?

J'en parle loooonguement sur le blog, mais pour résumer très rapidement, ne plus porter de soutien-gorge permet...

Les soutien-gorges sont des orthèses utilisées à tort pour soutenir la poitrine, et les conséquences sont très néfastes. Vous trouverez encore plus de bonnes raisons en page d'accueil du site !

Est-ce que porter des soutien-gorges au quotidien permet de préserver la poitrine ?

Pas du tout ! C'est un mythe absolument énorme et scandaleux, transmis depuis des décénies ! Bien au contraire, le port régulier du soutien-gorge a tendance à accélérer la chute de la poitrine, et ce, dès les premières années où l'on en porte. En effet, les moyens de soutien naturels comme les ligaments de Cooper ou les muscles peauciers ne sont plus sollicités... ce qui influe défavorablement sur la tenue des seins ! Le mieux est de se passer au maximum de toute forme de soutien-gorge, ou à défaut d'utiliser des alternatives peu compressives comme des débardeurs ou des brassières légères.

À voir : comment le soutien-gorge fait tomber les seins ?

Les seins deviennent-ils plus fermes sans soutien-gorge ?

Clairement : OUI ! Ce n'est pas une illusion, moins vous portez de soutien-gorges, plus votre poitrine se raffermit d'elle-même, durablement, sans triche ni artifices. Bien sûr, il ne s'agit pas d'un "miracle" mais juste de la réponse du corps face aux contraintes normales de la gravité... c'est-à-dire de la poitrine sans soutif.

Les effets du nobra sont largement positifs dans la plupart des cas. Parfois aucune amélioration perceptible n'est visible, mais il faut laisser le temps à la poitrine de s'adapter et de réagir ! Plusieurs semaines sont nécessaires pour que les seins et les tétons remontent assez pour que cela soit perceptible.

Vivre sans soutien-gorge avec une forte poitrine, genre un bonnet G... c'est une blague ?!

Non, non, non ! Détrompez-vous ! Contrairement à ce l'on pourrait s'imaginer, même les fortes poitrines peuvent se passer de soutien-gorge. Il faudra bien sûr plus de temps pour que les seins généreux s'habituent au changements, que les ligaments de Cooper se renforcent, apprivoiser ces nouvelles sensations, accepter l'aspect naturel des seins, etc... Je vous assure que la démarche est tout à fait réalisable pour celles qui en ont vraiment envie. Vous pouvez commencer par le retirer tranquillement chez vous par exemple. Moins vous en porterez, plus vous comprendrez que vous n'en avez pas besoin... et mieux vous vous sentirez en nobra !

Une page entière est consacrée à la question : comment arrêter de porter des soutien-gorges ?

Je me vois mal faire du sport sans un minimum de maintien... Y-a-t-il un risque à pratiquer mes activités sportives sans brassière ?

Très bonne question ! Théoriquement, si on tire excessivement et de manière répétée sur la poitrine, elle pourrait à la longue se distendre... Mais avant d'affirmer que c'est éffectivement en pratique le cas, rappelons que l'étude de Laëtitia Pierrot publiée en 2003, a montré sur l'échantillon de femmes sportives étudiées, qui avaient des bonnets A/B/C, que le sport sans brassière raffermit les seins et développe les aptitudes de maintien de la poitrine ! Eh oui, la nature est bien faite ! De quoi briser les idées reçues !

La vraie question est plutôt : jusqu'où est-il possible de pratiquer les seins libres ? Eh bien... il n'y a (pour le moment) aucune réponse définitive ! En fait, cela dépend de la situation de chaque femme et aussi de la volonté qu'on y met. Pour celles qui ne sont pas à l'aise sans soutien-gorge, les brassières ou les débardeurs sont intéressants afin de laisser la poitrine respirer pendant l'effort, tout en permettant un maitien léger qui limite les grandes amplitudes. Essayez, réajustez, et décidez si cela vous convient à vous, personnellement ! L'important, c'est que vous soyez à l'aise... tout en gardant votre santé à l'esprit :)

Des rumeurs sur internet rapportent que porter des soutien-gorges donnerait le cancer du sein... c'est vrai ?

Même si internet et les réseaux sociaux peuvent colporter beaucoup de bêtises, il s'agit pourtant bien d'une réalité encore aujourd'hui un peu tabou. Le lien entre port du soutien-gorge et cancer du sein est suggéré depuis assez longtemps (la toute première fois en 1930 !), mais le sujet est vraiment arrivée sur la table avec l'étude et le livre qui a suivit, de Sydney Ross Singer et Soma Grismaijer en 1995 : Le Soutien-gorge et le Cancer du sein : Une lingerie de séduction dangereuse ?

Dans cette étude, le soutien-gorge était clairement identifié comme un facteur de risque pour développer un cancer du sein. Puis cette hypothèse se confirma plusieurs fois par la suite (voir plus bas le lien vers la liste des études) au cours d'études scientifiques. Pourtant, encore aujourd'hui, certaines personnes du corps médical prétendent que cela n'existe pas, que c'est une "rumeur infondée" ! Ah bon ? Bein écoute, mince alors ! On ne doit pas vivre dans le même monde...!

" Il n'est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. Il n'est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre. "

proverbe célèbre

Pourtant les faits sont bien là : plusieurs études ont de nouveau montré depuis, que porter quotidiennement un soutien-gorge favorise l'apparition de cancers du sein, ainsi que de nombreuses pathologies variées (irritations, douleurs, problèmes de respiration, kystes...)

Vous trouverez la liste des pathologies en page principale ainsi que les sources... sur la page des sources du site.

Pourquoi le soutien-gorge est-il si mauvais pour la poitrine ? Pourquoi est-il aussi méchant ?

Pour résumer simplement, les soutien-gorges compriment la poitrine, en particulier ceux possédant des armatures, et/ou mal ajustés à votre morphologie. Cette compression et le manque de mouvements qui en découle, empêche la lymphe de circuler correctement dans la poitrine, donc d'évacuer notemment les toxines. La poitrine ne "respire" donc plus, provoquant de nombreux problèmes de santé, comme par exemple, très souvent des kystes. La hausse de la température serait aussi une cause de pathologies car la poitrine doit rester plus ou moins fraîche.

Concernant le maintien de la poitrine : le fait que les seins soient portés en permanence ne stimule plus leur résistance (via les ligaments de Cooper). La poitrine devient alors "paresseuse" et s’affaisse, petit à petit sous son propre poids, prématurément, sans réagir. C'est bien dommage, car il suffit juste d'arrêter de porter un accessoire pour raffermir sa poitrine !

Le balancement des seins est quelque chose de parfaitement naturel, aux antipodes des normes sociales actuelles. Entraver en permanence ces mouvements est la porte ouverte à de nombreuses pathologies. Mieux vaut donc les laisser libres autant que possible !

Quelles sont les sources du blog ?

Dans un premier temps, je me suis basé en grande partie sur l'excellent diaporama d'Yves : les dangers du soutien-gorge. Il cite un grand nombre de sources médicales. J'en expose une partie dans la rubrique sources.

Mon autre source d'inspiration vient des femmes elles-mêmes, qui témoignent sur internet et dans la vie réelle, de leur problèmes avec les soutien-gorges, et comment elles s'en sont libérées. Je vous invite à en discuter autours de vous ! Vous serez surpris(e) à quel point vos amies aimeraient s'en passer !

OK, mais quelles alternatives si je ne peut pas faire autrement que porter quelque chose ?

Déjà, porter un soutien-gorge n'est en rien une obligation ! Même au travail... Seules certaines personnes en entreprise ou dans le cercle restreint de la famille posent problème. Si vous souhaitez néanmoins porter quelque chose, sachez que le soutien-gorge peut être avantageusement remplacé par des alternatives simples et abordables, comme des brassières en coton, caracos, débardeurs, vêtements prêts du corps et/ou couvrants, foulards, etc. Votre imagination peut vous rendre de grands services !

Je parle des alternatives aux soutien-gorges sur la page comment arrêter de porter des soutien-gorges.

Et le regard des autres ?

Une des questions les plus importantes à vous poser dans votre vie est : vivez-vous pour vous-même ou pour l'image que vous donnez ? Quand la santé des femmes est en danger, porter un soutien-gorge contre tout bon sens ne se justifie pas ! Ne plus porter de soutien-gorge a permis a de nombreuses femmes d'assumer leur corps tel qu'il est, et non tel que les standards de la mode le voudraient... le regard des autres est quelque chose de bien secondaire !

Le choix est entre vos mains, à vous de prendre la bonne décision ! ;)

♡ Vos commentaires ♡

Merci pour vos avis et témoignages ! Les commentaires étant très nombreux, ils ont été déplacé vers une page dédiée : la page des commentaires. Venez poster votre avis !