Menu =)

Paris, les seins libres et la canicule

Le 1er Juillet 2015

En ce début du mois de Juillet, début des vacances pour beaucoup, Paris brûle de la chaleur de l'été. Les tenues s'allègent, en particulier auprès de la gente féminine. La diversité et l'élégance des françaises sont au rendez-vous (pour les autres aussi, pas de jalouses!). Que de régal pour les yeux... Mais venons-en aux faits : j'observe, non sans une certaine satisfaction, qu'une partie des parisiennes ont laissé le soutien-gorge au placard (et probablement ailleurs aussi...). Débardeurs, robes, tenues d'été variées, un déluge de couleurs, de formes et de distinctions... la réputation d’élégance des parisiennes tient toujours. Rien d'inhabituel en soit jusque là.

On vous le dit : c'est mieux sans rien du tout!

Pourquoi en parler alors? Ce qui motive cette news, ce qui fait toute la différence ces jours-ci, c'est la recrudescence des braless girls (je trouve l'appellation assez sympathique). Oui, je sais, Paris déborde de jolies femmes, elles sont encore plus nombreuses et visibles dehors en été... et l'été revient tout les ans... mais par rapport au quotidien, il faut souligner qu'il y a quand-même une marge sensible.

Il est impossible de dire si sortir seins-libres est pour chacune d'elles, une pratique occasionnelle ou ancrée dans leur quotidien. Mais ce qui est sûr, c'est que la température particulièrement étouffante ces jours-ci y est pour quelque chose... Chez certaines femmes, la raison l'emporte (enfin) sur la pudeur. Malheureusement, la pression sociale est toujours là, dans un pays sensé vivre avec des mœurs libérées...

40°C à l'ombre : avec ou sans soutif?

Quoi de plus normal lorsqu'on atteint les 40 degrés à l'ombre, que de se libérer d'un tel étau? Ce qui est inquiétant, c'est que bon nombre de femmes ne l'enlèvent toujours pas, ou ne le remplacent par des solutions alternative (débardeur, maillot de bain, etc.) malgré la température étouffante... juste incroyable! Certaines portent encore des horreurs en synthétique avec de la ferraille dedans... Après bon, c'est leur problème, pas le mien... Dans tous les cas, souhaitons à toutes que la canicule soit l'occasion de redécouvrir leurs corps en débutant une nouvelle vie seins-libres.

Constatation annexes de ma part : je dirai qu'à peu près toutes les classes d'ages sont représentées. Et oui, les seins-libres, ce n'est pas réservé exclusivement aux jeunes! Il n'y a pas de raison, il en faut bien pour tout le monde!

Bref, serait-ce mon imagination où un signe que les mentalités changent un peu? Décidément, même les fortes chaleurs peuvent avoir leurs bons côtés. Mesdames, je vous félicite :-)